Burundi: Les meilleurs parcs d’attraction

Le Burundi est un pays d’Afrique de l’Est qui possède un riche patrimoine culturel et naturel.

Il est situé sur la rive orientale du lac Tanganyika, entre la Tanzanie et la République démocratique du Congo.

Le Burundi est connu pour ses paysages variés, sa faune et sa flore exceptionnelles, ainsi que pour ses parcs nationaux. Dans cet article nous allons vous présenter les meilleurs parcs d’attractions du Burundi.

Le Parc National de la Kirirumba

Le parc national de la Kirirumba est situé dans le sud-est du Burundi, à une centaine de kilomètres au sud de Bujumbura.

Il s’étend sur une superficie d’environ 60 000 hectares et abrite différentes espèces animales et végétales.

Le parc a été crée en 1974 à l’initiative des autorités burundaises afin d’assurer la conservation du patrimoine naturel et culturel du pays.

Le parc national de la Kirirumba est classé réserve mondiale de biosphère par l’UNESCO depuis 1988, ce qui en fait un site important pour la faune sauvage menacée du continent africain.

L’un des objectifs principaux des programmes mis en place est d’assurer le développement durable du territoire grâce aux revenus générés (vente des produits issus de la chasse, pêche et agriculture). En plus de cela, il y a également un programme d’aménagement touristique qui consiste à faire profiter les visiteurs de toutes les richesses naturelles que renferme le parc.

Le Parc National de Kibira

Le parc national de Kibira est le plus grand du Burundi.

Il se situe dans la région des Grands Lacs et offre un paysage unique, une faune et une flore exceptionnelles.

Le parc a été créé en 1973 et couvre une superficie de 2. 5 millions d’hectares, dont près de 1. 7 millions d’hectares sont boisés.

Le parc possède plusieurs lacs dont le lac Tanganyika qui s’étend sur 500 km² et abrite une faune riche : hippopotames, buffles, crocodiles mais aussi des oiseaux endémiques tels que les pélicans à dos blanc et les cigognes noires.

A lire également:  Soudan: Les meilleurs parcs d'attraction

Les primates comme les babouins, les singes vervet ou encore des cercopithèques occupent différents habitats naturels du parc tandis que l’impala est l’espèce emblématique de la savane arborée du nord du Burundi.

Le Burundi compte également plusieurs espèces de reptiles dont le python royal qui peut atteindre 5 mètres ou encore les crocodiles marins appelés « Hippopotames ». Dans le Parc National de Kibira on trouve également des forêts marécageuses aux alentours du lac Tanganyika composée principalement d’arbres tels que: tek, karité et bauhinia zanzibarica (famille des Bauhinacées).

La Forêt des Elephants

L’histoire de la forêt des éléphants au Burundi remonte à l’époque où les colons belges avaient construit leurs premiers camps. A cette époque, cette région était appelée « Bukeye » par les autochtones. Avec l’indépendance du Burundi en 1962, la région fut rebaptisée « Bukoro ». Au cours des années 80, on a commencé à entendre parler de la disparition progressive de cette forêt qui abritait une centaine d’éléphants il y a encore quelques années. Cette forêt est située dans le territoire de Buganda en province Kirundo et s’étend sur plus de 300 km2. Elle était un habitat pour les éléphants depuis plusieurs siècles jusqu’au début du XXe siècle. Mais au fil des années, elle a connu une diminution progressive de sa population d’environ 80% durant les années 60 et 80 suite à divers facteurs (braconnage, chasse sportive, maladies…).

L’existence même de cette forêt est menacée car elle n’est pas protégée par une loi spécifique ou un programme national de conservation et protection des ressources naturelles et forestière. En effet, depuis 2000 la population locale ne bénéficie pas des revenus générés grâce à la commercialisation du bois issu des coupes anarchiques opérées chaque année dans ce massif forestier qui se trouve sur son propre territoire communal.

Les populations locales sont obligés alors d’acheter le bois pour pouvoir faire face aux besoins quotidiens: construction maisons individuelles , aménagement des champs , etc.

La Réserve de Bien-être de Kibira

Le Burundi est un pays d’Afrique de l’Est.

Il se trouve entre la Tanzanie et le Rwanda.

A lire également:  Vanuatu: Les meilleurs parcs d'attraction

Le Burundi a une superficie de 27 860 kilomètres carrés, ce qui fait de lui le troisième plus grand pays d’Afrique après le Soudan et l’Algérie. C’est un pays à majorité rurale (88,1 %) dont le taux de population urbaine ne dépasse pas les 18%. Environ 73% des burundais vivent en milieu rural, ils sont donc très sensibles aux problèmes liés à l’environnement et à la santé. Aujourd’hui, les principales ressources du Burundi provient des ressources naturelles comme l’or, le café, le thé ou la vanille. Mais ces activités sont insuffisantes pour satisfaire les besoins du pays en matière d’infrastructures économiques et sociales.

La pauvreté reste encore un fléau au Burundi et elle touche principalement les femmes (85%).

Le gouvernement a alors pris conscience que cette situation était due à un manque d’infrastructures sanitaires adéquates pour réduire la mortalité maternelle et infantile. Conscient qu’investir dans la santé est indispensable pour amener une baisse significative de la mortalité maternelle infantile mais aussi pour assurer une bonne croissance économique ,il a mis sur pied un plan stratégique 2015-2025 pour faire face aux objectifs du millénium pour le développement durable (OMD).

La Station de Biosphère de la Ruhija

Le Burundi est un pays situé en Afrique centrale. De par sa situation géographique, il a longtemps été une plaque tournante des échanges entre l’Afrique et l’Europe. Cette situation stratégique ne lui a pas rendu la vie facile. Depuis son indépendance en 1962, le pays n’a jamais connu de réel développement politique et économique.

La pauvreté y a toujours été le lot quotidien de la population burundaise, ce qui fait que les jeunes sont confrontés à de nombreuses difficultés pour trouver un emploi.

L’espace rural au Burundi est peu développé. Aussi, cela explique le grand nombre d’orphelins au Burundi qui ne bénéficient d’aucune assistance extérieure pour survivre aux familles trop pauvres pour subvenir à leurs besoins.

Le Burundi possède plusieurs atouts touristiques : des sites naturels exceptionnels comme les volcans du Kivu où se trouvent des sources chaudes naturelles (la rivière Ruhija), mais aussi des sites culturels comme la citadelle de Gitega et les ruines de Bukeye à coté de Nyanza Lac.

A lire également:  Groenland: Les meilleurs parcs d'attraction

Le Parc National de Ruvubu

Le Parc National de Ruvubu est un projet de conservation de la biodiversité du Burundi qui a été lancé en 2008. Son objectif est d’assurer la protection des espèces et des habitats menacés par l’exploitation forestière illégale, les feux de brousse et le braconnage.

Le projet a été financé par le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).

Il s’agit d’un programme régional coordonné par le PNUE qui englobe tous les pays partenaires du Projet sur une période allant jusqu’à fin mars 2014.

Les autres partenaires sont : l’Autriche, la Belgique, le Canada, la Côte d’Ivoire, la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas et les États-Unis.

Le projet couvre une superficie totale de 728 km² à cheval entre trois provinces : Kirundo (au nord), Ruyigi (au centre) et Gitega (au sud).

Le Jardin Botanique de Muramvya

Le jardin botanique de Muramvya est un endroit intéressant à visiter en ce moment, car il accueille une exposition des plantes médicinales. C’est un endroit où les gens viennent se ressourcer et se détendre.

Le jardin botanique de Muramvya est un parc aménagé qui sert à la fois de lieu de promenade et de pique-nique pour les habitants du coin.

Il a été crée en 1984, sur une superficie de 13 hectares.

Il est situé au centre ville de Muramvya, juste après le marché central. Ce jardin botanique dispose d’une collection privée importante qui comprend plusieurs espèces rares et originales que l’on ne trouve nulle part ailleurs au Burundi, telles que : * Le Chêne du Congo (Quercus congo) ; * L’Acacia dealbata ou « Arbre Maggi » ; * Le Ficus benjamina (Ficus Benjamina) ; * La Vigne sauvage (Saugella inversa).

Pour terminer ce tour du monde des parcs d’attraction, nous vous proposons de découvrir le Burundi. Le Burundi est un pays d’Afrique centrale, frontalière avec le Rwanda et la Tanzanie. Ce pays est connu pour son emplacement stratégique sur l’échiquier africain, car il se situe au centre du continent noir. C’est un petit pays qui regorge de plusieurs sites touristiques qui valent le détour.

Cet article a t il été utile ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *